uite à la demande de Son Eminence le Cardinal Armand Gaëtan Razafindratandra, évêque de Mahajanga en 1981, les premières FMA sont venues à Madagascar le 15 Octobre 1985. Il s’agit de Sr Caterina Gionco, Sr Germana Boschetti, Sr Antonia Casimiri, Italiennes, Sr Marica Jélic, de Croatie et Sr Marjeta Zanjcovič, de Slovénie. Au commencement, nous appartenions à la Province de Conegliano, « Veneta Maria Regina »  Italia

Image61Arrivée à Antananarivo...

Ce n'est pas encore 4 heures et on commence à voir l'aurore, en dessous de nous il y a la mer, et finalement un bout de terre : C'EST MADAGASCAR ! L'avion commence à descendre, les fleuves, Les montagnes, les zones ondulantes s'élèvent; c'est une terre rosâtre, à trait aride et verdoyante. Nous sommes en train d'arriver à l'aéroport de Tananarive; l'avion s'arrête, nous sommes sur la terre songée par Don Bosco, sur la terre de tant de notre espérance, Mère Lina descend un moment avant nous et nous donne la parole de "bienvenue". Avec l'aide des confrères salésiens on finit vite le débarquement. C'est difficile de décrire combien de joies et fraternité nos frères nous reçoivent dans leur maison. Le directeur Don Claudio De Portu a déjà prévu pour le logement et pour le voyage du lendemain vers Ambositra pour apprendre le malgache.

Le jour après commence tout de suite le voyage. Finalement nous sommes arrivées à Ambositra devant la maison des sœurs bénédictines, nous logerons ici pendant l'apprentissage de la langue malgache, et les confrères salésiens près des pères Jésuites, ils viendront fréquenter le cours. L'accueil des moines bénédictins est très cordial. Nous faisons connaissance avec les autres religieuses. La vie continue, les sœurs commencent à s'habituer et à pratiquer la langue malgache.

Image13

Du mois d’octobre 1985 jusqu’au mois de mai 1986, nos sœurs missionnaires sont restées à Ambositra chez les sœurs bénédictines pour apprendre la langue malgache. Les sœurs ont beaucoup de beaux souvenirs de ce moment qui n’était pas facile, mais dispensé avec grande joie et des sacrifices.

Le 19 mai 1986 : premier contact avec la terre de Mahajanga

Après l’étude à Ambositra, elles sont allées à Mahajanga pour s’occuper de l’école primaire et du dispensaire. Elles se rendirent compte petit à petit des besoins du peuple donc elles ont commencé la promotion féminine en aidant les mères de familles et les jeunes filles à travers le cours de la couture. Faute de bâtiment, la rencontre se faisait sous les arbres où on a fait la couture et la catéchèse. Elles ont commencé l’oratorio dès leur arrivée à Antanimasaja.

Image38

24 mai 1986 : 1ère fête de Marie Auxiliatrice

C'est la première fois que Marie Auxiliatrice est fêtée par ses filles dans cette terre, nous cherchons de l'honorer le mieux possible. A la maison des confrères on célèbre la sainte messe, nous chantons et prions avec ferveur, nous nous sentons unies avec toute la famille salésienne entière, à tant de jeunesse et fidèles qui font couronne à la vierge.

25 mai 1986 : première rencontre avec les paroissiens d'Antanimasaja

C'est un dimanche nous avons décidé d'aller à la messe de notre paroisse, à la fin de la célébration, le curé annonce aux fidèles notre arrivée et explique que après une brève période, nous pouvons débuter notre apostolat. Dans la place de la paroisse, beaucoup des jeunes et adultes s'arrêtent pour nous saluer.

Quelques jours après nous nous sommes mises à faire le transfert, du bon matin Don Miele et un frère spiritain transportent les lits, les chaises, les tables, le four, justes ce qui sont indispensables pour les deux bungalows, de soir nous sommes restées à dormir dans ces maisonnettes. Le 31 mai 1986: nous sommes toutes en plein travail quand l'évêque est venu nous communiquer la bonne nouvelle que le curé de la paroisse a accepté la systématisation provisoire auprès de sa famille pour que nous puissions commencer le travail d'aménagement de notre maison. Alors à la moitié du mois de juin nous pourrons commencer le travail.